Ma collection de disques en vinyle prend naissance…

6 janvier 2009

...avec cet enregistrement («monaural» d’après l’étiquette) des
concertos pour alto de Telemann (sol majeur) et de Karl Stamitz (ré majeur),
trouvé au comptoir familial de Thetford Mines.

Le soliste est l’altiste Heinz Wigand, et il est accompagné de l’ensemble Pro Musica de Stuttgart, dirigé par Rolf Reinhardt. Sous étiquette Vox.

Pour un enregistrement non stéréo datant de 1952, l’écoute est déroutante au début, mais le disque est en relativement bon état, et c’est assez bien. La seule chose que je regrette
est que toutes les harmoniques de l’alto soliste n’ont pas été captées, et par endroits ça paraît.

Par contre, au prix déboursé (50 cents), ça me fait un bon enregistrement de musique pour alto de plus dans ma collection. Et le tout premier du concerto de Stamitz… que je ne connaissais pas jusqu’à aujourd’hui.

Le week-end dernier je me suis acheté un tourne-disque d’aspect rétro, mais avec radio et lecteur CD intégrés. J’ai décidé d’investir dans ce type d’appareil afin de me procurer des disques vinyle, car je préfère de loin le son d’un bon vieux 33 rpm à celui d’un disque
compact ou de fichiers MP3 écoutés sur ordinateur.

Il s’agit du premier enregistrement classique que je m’achète dans ce bon vieux format vinyle, et ce ne sera certes pas le dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s