Un mythe tenace détruit: manger «local» ne serait pas écologique!

30 avril 2014

Un ami à moi, François Pelletier, auteur du blog La droite économique, une bouchée à la fois, vient de partager un article qui m’a fait tomber à la renverse:

À l’occasion du Jour de la Terre, célébrons les bienfaits écologiques de notre chaîne d’approvisionnement alimentaire mondiale

Dans cet article qui détruit un mythe tenace voulant que tout ce qui est acheté local est écologique, Pierre Desrochers, professeur de géographie à l’Université de Toronto-Missisauga, chercheur associé à l’Institut économique de Montréal et co-auteur de The Locavore’s Dilemma. In Praise of the 10,000-mile Diet (PublicAffairs, 2012), nous explique pourquoi manger local n’est pas efficace économiquement, et écologiquement. Il glisse aussi sur les politiques communistes et protectionnistes d’exploitation du territoire et leurs effets désastreux sur l’environnement.

Quel dommage que cet article m’ait échappé la journée même du 22 avril, jour dit de la Terre que je ne fête pas d’ailleurs — soit dit en passant, selon les sites Web répertoriant le saint catholique du jour, le 22 avril 2014 fut la fête de saint Alexandre (bonne fête en retard, donc).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :