Le libre marché à géométrie variable

26 mars 2015

Au Québec,  c’est bien connu, tout ou presque est à géométrie variable.

– Les carrés rouges, en 2012, revendiquaient l’accessibilité à l’université… mais ont bloqué l’accès aux salles de classe à leurs camarades qui voulaient finir leur session, et cela avec la complicité de beaucoup (trop) de professeurs et de la direction — et on est en voie de revivre la même chose cette année;

– Beaucoup sont Charlie et disent défendre la liberté d’expression… mais insultent et se moquent de ceux qui expriment des idées contraires; mention spéciale à François Gagnon, de RDS, qui a lancé un Bon débarras sans équivoque sur Twitter au moment où Sun TV News a cessé ses émissions;

– Le Québec se réjouit de voir Quebecor acheter Sun Media,  Couche-Tard acheter des chaînes de dépanneurs aux États-Unis,  Jean Coutu acheter des bannières américaines… mais réclame l’intervention du gouvernement pour bloquer l’achat de nos entreprises par des intérêts étrangers.

Cette dernière tendance, mue par un nationalisme qui frôle le fanatisme pour plusieurs,  a peut-être permis au Studio Mel’s, à Vidéotron et à Rona de demeurer québécois pour ne nommer que ceux-là, mais à quel prix?

Durant les quatre dernières décennies,  le gouvernement du Québec a dépensé des milliards de dollars pour subventionner les entreprises, que ce soit pour garder leur siège social en sol québécois, pour favoriser une industrie jugée plus verte par bonne conscience,  ou pour les maintenir en opération et éviter des mises à pied. Cette recette a rarement fonctionné, qu’on pense à Steinberg ou à l’éolien. Et a le défaut d’interférer avec le libre marché.

Oui, vous allez me dire qu’il faut que les Québécois travaillent et que nos fleurons québécois doivent se développer.  Mais ce n’est pas à l’État de décider des gagnants et des perdants. Non seulement cela coûte trop cher aux contribuables,  mais c’est trop souvent une source de copinage permettant d’aller chercher des votes aux prochaines élections, et ça amène parfois les concurrents à fermer.

C’est malheureusement ce contexte d’affaires vicié qui est responsable de notre mauvaise performance économique. Je suis convaincue que moins d’intervention de Québec serait mieux à moyen et long terme même s’ il y a des faillites et pertes d’emplois.

Alors, pourquoi le chef de la deuxième opposition François Legault,  de la CAQ, veut-il, encore une fois que le gouvernement intervienne dans la vente du Cirque du Soleil et que la Caisse de dépôt et placement y mette des sous?

Avoir subventionné le projet de Guy Laliberté et ses amis il y a plusieurs années, afin de leur donner une chance de se faire connaître,  c’est  une chose. Mais vouloir maintenir en opération la multinationale qu’est devenue le Cirque du Soleil alors qu’elle éprouve des difficultés financières et a dû annuler des spectacles dernièrement, c’est une autre.

Où est le scandale dans le passage d’une entreprise de chez nous aux mains d’étrangers? Pour mieux aider à comprendre, je pose la question suivante à M. Legault et même à Pierre Karl Péladeau:

Si le gouvernement ontarien avait bloqué l’achat de Sun Media par Quebecor et avait ordonné à Teachers de financer un homme d’affaires de Mississauga pour l’acquérir à sa place, comment auriez-vous réagi?

La réponse, vous la devinez. Attendu que dans un pays capitaliste prônant la libre entreprise il faut favoriser les transactions de gré à gré autant que possible, et que j’ai la ferme conviction qu’on aidera mieux les entreprises si l’État cesse de s’ingérer dans leurs affaires, je m’oppose à toute intervention de Québec dans le processus de vente du Cirque du Soleil.

Publicités

One Response to “Le libre marché à géométrie variable”


  1. Tiens, c’est aussi comme chez toi ? 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :