Voici ce sur quoi les Québécois devaient se prononcer il y a 35 ans:

« Le Gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d’en arriver, avec le reste du Canada, à une nouvelle entente fondée sur le principe de l’égalité des peuples; cette entente permettrait au Québec d’acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d’établir ses relations extérieures, ce qui est la souveraineté, et, en même temps, de maintenir avec le Canada une association économique comportant l’utilisation de la même monnaie; aucun changement de statut politique résultant de ces négociations ne sera réalisé sans l’accord de la population lors d’un autre référendum; en conséquence, accordez-vous au Gouvernement du Québec le mandat de négocier l’entente proposée entre le Québec et le Canada ? »

OUI | NON

À vous de juger…

Pour rire un peu… des mauvais aménagements de salle de bain!

Funny and Interesting Stuff People Have Sent Me

Your laugh for the day!
2013 Plumber of the Year Awards_001
How does this even get past the planning phase?
.
2013 Plumber of the Year Awards_002
&%$@# Toilet Seat
.
2013 Plumber of the Year Awards_003
Hmmmmm…
.
2013 Plumber of the Year Awards_004
Should have measured twice!
.
2013 Plumber of the Year Awards_005
Apparently, you don’t want anyone seeing your face, but everything else is okay?
.
2013 Plumber of the Year Awards_006
The oak seat is a nice touch, though.
.
2013 Plumber of the Year Awards_007
And the purpose for the door is?
.
2013 Plumber of the Year Awards_008
This stall is for people that have arms like an Orangutan..
.
2013 Plumber of the Year Awards_009
This would be the “half bath” noted in the real estate listing?
.
2013 Plumber of the Year Awards_010
Very Classy!  And, only three steps when you’re in a hurry!
.
(Drum roll…)
AND THE PLUMBER OF THE YEAR AWARD GOES TO…
2013 Plumber of the Year Awards_011
Brilliant…
.
FYI…ALL OF THESE PLUMBERS ARE THANKFULLY  NO LONGER IN THE BUSINESS.
THEY HAVE ALL SADLY BEEN ELECTED TO PUBLIC OFFICE AND NOW SERVE IN VARIOUS POSITIONS IN YOUR GOVERNMENT.

Voir l’article original

Le journal Voir fait état de la nouvelle réglementation de CCBN pour la fréquentation des plaines d’Abraham.

On se serait cru sur la Pravda ou le Journal de Mourréal, mais non.

Lire l’article

Radio-Canada change de nom et s’appellera ICI.

Coût: 400 000$ dépensé en consultation pour un rebranding non seulement inutile, mais ridicule, dans un contexte de coupure.

Mon compte de taxe hurle… Bon, faut en rire un peu, voici ce qu’en pensent Jean Lapierre et Mario Dumont:

Je viens de tomber sur un article sans équivoque à ce sujet:

Les mères ont-elles le choix d’allaiter ?

L’allaitement est de plus en plus plébiscité par les femmes en France. Pourtant, de nombreuses mères disent ressentir une pression culpabilisante de la part des professionnels et de leurs proches. Enquête.

Candice Satara-Bartko

Paradoxalement, alors que les mères sont de plus en plus nombreuses à choisir d’allaiter, elles sont peu soutenues dans ce choix personnel. Récemment, un groupe de jeunes parents se mobilisait via une pétition pour dénoncer le manque d’accompagnement des mères dans leur allaitement. « Les soignants ne sont malheureusement pas assez formés pour répondre aux patientes qui rencontrent des difficultés dans leur pratique quotidienne de l’allaitement. Beaucoup de femmes souffrent de la situation, sont souvent perdues face à des conseils contradictoires », écrivait Nathalie Delavarenne, à l’origine de l’initiative.
Lire l’article au complet sur Infobébés.com 
Pour avoir eu moi-même de la difficulté à allaiter mon fils et avoir bénéficié d’un accompagnement pourri de la part de mon CLSC, oui, je vous le dis, je considère que la problématique n’est pas qu’en France.  C’est pourquoi je considère toute cette campagne pro-allaitement démarrée il y a une dizaines d’années au Québec comme un gigantesque FAIL qui doit être dénoncé. Et si d’autres articles confirment celui-ci ou la tendance, soyez assurés qu’il sera publié dans mon blog.
Joyeuses Pâques à tous, et spécialement à toutes les nouvelles mamans dont je sais que vous faites toutes votre possible avec votre bébé.

Comment se réjouir devant une programmation 2012-2013 aussi indigente et un tel manque de solistes de renom à l’OSQ? Ils ont invité des enfants d’école au lieu de noms célèbres, et en plus le nouveau directeur artistique ne sera présent que 8 fois! Côté choral, on n’a pas trouvé mieux que de répéter la grande virée de Noël et il n’y aura qu’un seul grand programme à la fin de mars uniquement, rien pour conclure la saison alors que c’était la tradition.

Qui est le **censuré** qui a monté la programmation? On dit que ce sont les suggestions du public. Je me pose la question, et pourquoi ne pas la poser en même temps à Fabien Gabel: ceux qui ont rempli votre sondage vont-ils payer pour les billets?

Un gros fail, qui me fait d’autant plus mal au cœur que j’ai été abonnée pendant 11 ans, choriste pendant 11 ans et bénévole pour l’orchestre pendant 2 ans. Je ne vois plus qu’une formation qui se cherche, et je me demande sincèrement si ça vaudra le coût de payer une gardienne pour aller voir les concerts…

Une question à la direction générale en passant: un plan quinquennal dont l’année 1 est la dernière d’un directeur et les années 2 et 3 sont «de transition» peut-il fonctionner? J’en doute.

Quelle tristesse…

Question existentielle: alors qu’il y a des dossiers prioritaires au Canada comme le chômage, la crise de l’euro, la controverse sur le projet C-10, etc., pourquoi les libéraux fédéraux ont-ils choisi de débattre de la légalisation de la marijuana et de l’abolition de la monarchie?

OSM et Radio-Canada FAIL

14 septembre 2011

Après nous avoir boudés en 2008 pour le grand événement qu’était la Symphonie des Mille, Radio-Canada n’a pas voulu manquer l’inauguration de l’Adresse symphonique, la nouvelle salle de spectacle pour l’Orchestre symphonique de Montréal.

Cependant, la société d’État n’a retransmis que la seconde partie du concert, soit la 9e symphonie de Beethoven. Jusque là, ça va, c’est le morceau le plus connu du programme. Là où j’ai décroché: au lieu de nous montrer les musiciens en train de jouer, ils ont mis trop d’emphase sur les comédiens et acrobates dépêchés à l’extérieur pour la retransmission de l’événement sur écran géant, et pis que ça, le 3e mouvement a été complètement masqué par des entrevues et autres interventions.

Le pire est que c’est la seconde fois consécutive que Radio-Canada nous présente le chef-d’oeuvre de Beethoven de cette manière. Impossible de se concentrer sur la musique, pas moyen d’entendre tous les 4 mouvements. C’est insultant! Nous prendre carrément pour des imbéciles, nous, les mélomanes situés hors de Montréal.

Il est maintenant possible de visionner le programme sur TOUT.TV, mais je vous le dis tout de suite: à moins que de voir des acrobates ne vous incommode pas, et à moins de ne pas faire de cas du mouvement 3 complètement masqué par des entrevues, attendu que ce doublé historique dans le genre confirme à quel point Radio-Canada est incapable de nous présenter un programme musical classique complet pensant que nous sommes incapables de l’apprécier dans son entièreté, je vais dire comme Jean-Pierre Ferland: ÉCOUTE PAS ÇA!!!!!

Dommage que je n’aie pas pu apprécier le programme autant que François Juteau, un ami qui avait son billet pour la dernière représentation…

TOU.TV: OSM – L’Adresse symphonique: Opus 1

Mise à jour!

Le journaliste Richard Boisvert partage la même opinion sur son blog artistique Cyberpresse. Je vous cite intégralement sa réflexion, parue hier:

Tout comme Tolstoï, les responsables de la télé de Radio-Canada semblent avoir une peur bleue de la musique. La retransmission de concerts a pratiquement disparu du petit écran à notre époque. On parle bien sûr des concerts de l’Orchestre symphonique de Montréal, l’OSQ ayant depuis longtemps cessé d’exister pour la télévision d’État. Tout juste si on produit une émission par année. Et encore, on trouve le tour de la charcuter avec des numéros d’acrobatie, de la danse ou encore de témoignages de vedettes qui font leur coming out. Systématiquement. La 9e de Beethoven, présentée lors de l’ouverture de l’Adresse symphonique, la nouvelle salle de l’OSM, n’a pas échappé à la boucherie, comme on peut le constater en visitant le site Web de Radio-Canada (ici).

Adresse: http://blogues.cyberpresse.ca/arts-du-soleil/2011/09/20/qui-a-peur-de-beethoven/

 

 

L’Opéra de Montréal a beaucoup de budget pour de la publicité de la télé, OK.

L’Opéra de Montréal fait de la publicité télé pour les Noces de Figaro, de W.A. Mozart, OK.

Hélène Guilmette, soprano, interprètera le rôle de Susanna et résume l’intrigue de l’opéra, OK.

L’air qui joue en arrière-plan est le «Porgi amor», qui est chanté par la comtesse Almaviva et non Susanna!!

FAIL!!!

Le premier FAIL digne de ce nom, je l’attribue à l’Orchestre symphonique de Québec.

Date: 27 mai 2011. Mon billet de concert, qui était le dernier de Yoav Talmi à titre de directeur artistique de la formation, mentionnait «Prélude au concert à 19h». C’est une conférence d’avant-concert, qui instruit les détenteurs de billets sur les oeuvres au programme. Des détails historiques, anecdotiques et autres sont mentionnés au sujet des oeuvres au programme, et parfois des extraits sont joués afin de nous faire découvrir un fil conducteur, ou un leitmotiv à rechercher durant l’écoute en direct par après. Richard Lee, qui fut chef résident à l’OSQ, excellait d’ailleurs à ces conférences, c’était très intéressant.

La veille, sur Facebook, j’ai lu qu’Irène Brisson était celle à qui était confiée la mission de nous en faire apprendre plus sur la 9e symphonie et l’ouverture «Coriolan» de Beethoven. Mais non! à sa place, c’était le directeur du marketing de l’orchestre qui y est allé d’un véritable pitch de vente pour la saison 2011-2012.

Pourquoi? Est-ce que les ventes d’abonnements sont en chute libre? A-t-on perdu des abonnés de longue date et passé en mode damage control?

Un FAIL parce que visiblement plusieurs n’ont pas apprécié, moi la première. Et que le timing n’était pas idéal, plusieurs ayant un deuil à faire d’un grand chef de qualité et de renommée mondiale qui tirait sa révérence bien malgré lui ce soir-là. C’était pas le moment… Et surtout parce que ce n’est pas ce que mentionnait mon billet. Cliente insatisfaite.

Désolée, les amis…